LES LINKERS

Créer en 2010, par 15 entrepreneurs ou cadres dirigeants, LINK réunit à présent plus de 60 membres, les « Linkers »,

 

Ils se sont engagés pour combattre les principaux déterminants des nouvelles contaminations ; la méconnaissance, la peur, l’exclusion, l’homophobie.

 

Chaque membre s’implique à hauteur du temps, qu’il peut y accorder, de l’étendue de son réseau, ou du soutien logistique qu’il peut apporter au Fonds de dotation.

 

Être membre de LINK, c’est également un engagement moral à propager dans chaque vie personnelle ou professionnelle, les principes d’inclusion et de non-discrimination des personnes séropositives.

Nicolas Libert

Ross McIness

Jean Guillaume Trottier

Association AIDES

Adhérez à notre newsletter

Roselyne Bachelot
Présidente d'Honneur

Roselyne Bachelot-Narquin, pharmacienne de formation, a été ministre de l'Écologie et du Développement durable (2002-2004), au sein des gouvernements Raffarin I & II, sous la présidence de Jacques Chirac.
Ministre de la santé des gouvernements Fillon I et II (de mai 2007 à novembre 2010) sous la présidence de Nicolas Sarkozy, elle a été nommée ministre de la Solidarité et de la cohésion sociale le 14 novembre 2010 sous le gouvernement François Fillon III.
En octobre 2012, elle devient co-animatrice de l'émission "Le Grand 8", diffusée en J8, à la fin de l'émission en 2016, elle est arrivée sur RMC dans l'après-midi pour une "conférence sur l'actualité".
Depuis septembre 2017, elle a son propre "talk show" sur LCI, un réseau français.

François Bompart

Médecin et travaillait dans le domaine des maladies infectieuses pour un grand groupe pharmaceutique. Pendant 5 ans passés aux Etats Unis, il s’est d’abord intéressé à des bactéries résistantes à la plupart des antibiotiques. Il s’est depuis concentré sur la santé publique des pays en voie de développement, et, plus particulièrement sur les maladies infectieuses tropicales. Enfin, il s’intéresse aux questions qui concernent l’éthique de la recherche médicale.

« Mon engagement dans LINK est une façon d’aider AIDES à poursuivre son action qui, outre la lutte contre la sida, a fait progresser l’ensemble de la cause de la santé publique dans le monde. Aujourd’hui, l’épidémie de vih est relativement bien prise en charge dans les pays du Nord mais ce n’est pas le cas dans les pays du Sud. Pour préserver les acquis et continuer à progresser, la mobilisation ne doit pas faiblir, surtout dans le contexte économique actuel ».

 

 

Anne Bouferguène

 

Anne Bouferguène est directrice générale adjointe de Voyageurs du Monde.
Elle était auparavant PDG de Jet Tours et a travaillé pendant de nombreuses années pour le groupe Club Méditerranée. Elle a commencé sa carrière en tant qu'auditeur financier chez PWC.
Diplômée de l'ESC Dijon, comptable agréée, Anne est mère de deux enfants .
En 2011, Robert Laffont a publié un récit personnel de ses 25 ans de lutte contre la maladie (VIH), "Un mal qui ne se dit pas ».

Marc Chaya

Diplômé de l’EM Lyon, est co-fondateur et président de Maison Francis Kurkdjian Paris. Ancien Associé d’Ernst & Young, il s’est investi dans la lutte contre le sida dès le début de sa carrière professionnelle en rejoignant AIDES en 1996 en tant que contrôleur de gestion. Il a été trésorier et administrateur de AIDES de 2005 à 2008 et membre de son Comité Finance entre 2003 et 2005. Il est aux côtés de Michel Simon un des initiateurs de LINK, dont il est secrétaire général.
En 2009, il fond la Maison Francis Kurkdjian avec Francis Kurkdjian.

" La Science et la mobilisation sans relâche de grandes associations comme AIDES ont permis d'améliorer significativement la qualité et l'espérance de vie des personnes séropositives. Je veux me battre pour que celles et ceux qui vivent avec la maladie soient soutenus et acceptés pleinement, sans tabous et sans discrimination aucune."

Denis Granger

 

Ronan Le Joubioux

 

Olivier Ponsoye

 

Olivier Ponsoye a débuté sa carrière professionnelle en tant que banquier conseil, spécialiste du secteur de la banque privée, des fondations et des associations. Après une première expérience professionnelle dans la banque de Neuflize OBC, Olivier Ponsoye a rejoint le Credit Suisse Hottinguer en 2001 en tant que Senior Private Banker spécialisé dans le secteur des assurances. En 2005, il a participé à la création de Tiaré Groupe, un cabinet de conseil en gestion d'actifs et Family office. En 2013, il s'est consacré à la fondation de Carolus Advisors. Olivier a géré de nombreux projets pour le développement d'entreprises, la levée de fonds et la transformation d'organisations, et est particulièrement actif dans le domaine du luxe et de la communication et de l'internet.
Olivier Ponsoye est membre du conseil d'administration de plusieurs fondations et fondations reconnues d'utilité publique, trésorier de la Fondation de l'Armée du Salut, administrateur du Collège français protestant de Beyrouth, il a contribué à la création de la Fondation Neuflize Vie pour la photographie contemporaine, Henri Fondation Cartier Bresson, la Fondation Hospitalière Sainte-Marie et a présidé la Ronde de la Petite Bibliothèque à Clamart.
Cofondateur de LINK, il est également délégué général de l'association Toledo et intervient à ce titre dans le domaine de la promotion de la diversité et de la RSE.

Donald Potard

Donald Potard est l'ancien président des syndicats du prêt-à-porter, designers et designers.
Il préside la Maison Jean-Paul Gaultier depuis plus de 20 ans. En 2005, il a rejoint le groupe britannique Marchpole en qualité de PDG Europe et de directeur général de la Maison Jean-Charles de Castelbajac. Enfin, en 2006, il fonde Agent de luxe, agence spécialisée dans la création de mode et les industriels du luxe.
Il est avec Michel Simon l'un des initiateurs de LINK, dont il est vice-président.

Thibaut Poutrel

 
"J'ai rejoint Link avec la conviction que le temps était venu, en France comme dans le reste du monde, d'éradiquer une maladie que l'on sait désormais prévenir, détecter et soigner. De tous les maux de la planète, celui-ci est sans doute le seul dont la solution est à notre portée si nous y mettons les moyens nécessaires, comme jadis pour la variole. Le Sida tue en Afrique, et reste une maladie chronique très lourde sous nos latitudes. Notre but doit être également d'accompagner les malades, surtout ceux en situation de grande vulnérabilité, jusqu'à ce que cette éradication ait pu être accomplie"

René Julien Praz

 
« Dans le but de ne pas perdre ma vie à la gagner, je me suis dès 1992 rapproché d’organismes humanitaires trouvant dans cet engagement un équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Mon engagement dans LINK, Fonds de dotation au profit de la lutte contre le sida, s’est imposé à moi, suivant en cela l’exemple de ces femmes et  de ces hommes qui  sous la houlette de Michel Simon, ont décidé d’offrir un peu de leur temps dans le but de participer à défendre une grande cause de santé publique. »

Guillaume Proust

 

Michel Simon

 
« Je suis né en 1957, j'avais 24 ans en 1981 quand le sida est arrivé en France. A cette époque on savait très peu de choses sur cette maladie. Je fais parti d'une des générations les plus touchées par cette épidémie. J'ai eu la chance de ne pas avoir été contaminé. Et je me sens solidaire de celles et ceux qui l'ont été et qui le sont.

Pour moi la solidarité est une valeur capitale. Solidarité de celles et ceux qui ont la chance d'avoir, avec celles et ceux qui ont la malchance de ne pas avoir: la santé, l'éducation, les moyens intellectuels et financiers. Je suis à LINK et à AIDES pour faire vivre cette solidarité. »

Pierric Vanpouille

 

Né à Lille, après un cursus en Expertise comptable et en Sciences Economiques, je commence ma carrière en Côte d’Ivoire et en Guyane Française dans l’audit et le contrôle de gestion au sein de grandes entreprises françaises.

 

Mon parcours m’a conduit aujourd’hui à occuper un poste Senior Manager au sein de DELOITTE France à Paris.

 

Déjà confronté à la réalité de l’épidémie VIH/SIDA en Côte d’Ivoire, je croise de nouveau cette problématique en France, récemment, suite à des échanges avec une personne qui m’est chère, et qui évoque avec moi sa séropositivité et ses combats du quotidien contre les discriminations dont elle est victime.

 

Je décide donc d’agir et de m’investir auprès de Link pour participer à la lutte contre le VIH, mais aussi à la lutte, indissociable, contre la sérophobie.

 

Notre priorité est de financer la prévention, financer la recherche mais aussi informer, informer et informer. Je suis révolté tous les jours par l’ignorance que je croise autour de moi.La prévention et l’information mettront fin à l’épidémie !